Par Marie-Christine Doran, École d’études politiques de l’Université d’Ottawa et directrice de l’Observatoire violence, criminalisation et démocratie (OVCD)

Depuis le 19 août, une spectaculaire vague d’arrestations secoue le Mexique : en plus de narcotrafiquants, l’ex-procureur en chef de la nation Jesús Murillo Karam, ainsi que 64 policiers et militaires ont été arrêtés et inculpés dans l’affaire des 43 étudiants de l’École normale rurale d’Ayotzinapa, disparus depuis le 26 septembre 2014.

Lire l’intégralité de l’article

Articles similaires