La signification politique de la violence délictueuse : le cas du Mexique sous Felipe Calderón

PDF

Dans le cadre de ce mémoire, l’objectif dans son sens le plus large est d’analyser l’espace discursif de la violence au Mexique. Dans le contexte du « combat contre la délinquance organisée » mis en place depuis les débuts du mandat de Felipe Calderón (1 er décembre 2006), de nouveaux enjeux politiques surgissent. Afin de saisir ces enjeux, cette recherche se penche sur le « récit de guerre » du discours présidentiel et les récits antagoniques de trois « contre-discours », c’est-à-dire le « récit de fraude » d’Andrés Manuel López Obrador (AMLO), celui de la « criminalisation de la protestation sociale » de l’Asamblea Popular de los Pueblos de Oaxaca (APPO) et celui du « bandit généreux » des narcocorridos. Elle repose sur l’hypothèse qu’au Mexique, la signification accordée à la violence délictueuse est un enjeu politique se manifestant au plan discursif dans la « concurrence » des versions narratives, et que s’y joue une lutte pour le sens autour du signifiant « violence ».

  • Auteur-e-(s): Catherine Huart
  • Date: novembre, 2009
  • Référence: Huart, Catherine (2009). « La signification politique de la violence délictueuse : le cas du Mexique sous Felipe Calderón » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en science politique.