Le rôle politique de l’habiter : étude de cas des sans-toit de Sao Paulo

PDF

Au moment où la majorité des êtres humains habitent la ville, le phénomène d’urbanisation planétaire s’accompagne d’une métamorphose des espaces tant géographiques que sociaux. Tout en concentrant les centres de décision de la nouvelle économie de l’information, la ville globale attire paradoxalement certains secteurs paupérisés de la population dans des quartiers du centre, le tout s’inscrivant dans un climat de fragmentation sociale et de ségrégation urbaine des habitats. Ayant pour principale modalité d’action l’occupation d’immeubles abandonnés, les sans-toit représentent une certaine traduction des tensions sociales liées à l’habitat urbain. Au lieu d’étudier ce mouvement en tant qu’acteur protestataire, l’aborder à partir des récits de ses participants permet de cerner comment on vit l’habiter dans une ville globale.

  • Auteur-e-(s): Benoit Décary-Secours
  • Date: juin, 2010
  • Référence: Décary-Secours, Benoit (2010). « Le rôle politique de l'habiter : étude de cas des sans-toit de Sao Paulo » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en science politique.